Blog

L’Autoconstruction

Juin 04, 2014| 0 Comment

De manière générale, l’ désigne le fait, pour un particulier, de réaliser une construction (par exemple sa propre maison, un voilier, une éolienne, un chauffe-eau solaire, une machine agricole…) sans l’aide ou presque de professionnels.

L’autoconstruction des habitations est courante dans les pays en voie de développement, elle s’organise parfois en quartiers, voire en petites villes, le bidonville en étant une des formes. Elle peut s’appuyer aussi sur la restauration d’un patrimoine ancien (village abandonné, friche urbaine ou industrielle pour construction de lofts, etc.). L’autoconstruction des habitations existe aussi dans certains pays industrialisés, notamment dans certaines communautés en Amérique (Mormons, mouvement hippie ou écologiques…) ou aux Pays-Bas et plus ou moins sévèrement réglementée dans les pays riches. En France, le Mouvement coopératif des castors, fut à son apogée après la seconde guerre mondiale, lors de la reconstruction, il encadre des initiatives plus individualistes aujourd’hui.

L’autoconstruction d’autres objets s’accompagne parfois d’éditions de manuels, d’organisation d’échanges de pratiques et de formations. Par exemple, c’est le cas de l’autoconstruction des machines agricoles pour le maraîchage biologique.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Autoconstruction

Creuser des fondations soi-même

Nous allons choisir un matériau pour l’égouttage. Puis, nous nous attaquons aux fondations: pourquoi doivent-elles être renforcées de paniers d’armature et comment procède-t-on? Sous la direction de l’entrepreneur, nous le faisons nous-mêmes. Après, c’est le tour au coffrage et nous posons les tuyaux d’égouttage. Si tout cela est en ordre, nous pouvons couler la plaque en béton du nouvel élargissement à l’arrière.

Construire une cabane de trappeur en rondins de bois

Marinaleda, un village en utopie

Ce deuxième volet de la série « Carnet d’utopies » nous emmène en Espagne, à Marinaleda, petit village d’Andalousie qui développe depuis des années un système social et politique à contre-courant du modèle prédominant.
Un document signé Michel Mompontet, Antoine Morel et Mathilde Rougeron.

Alors que l’Espagne bat des records de chômage et d’expulsions, à Marinaleda, le chômage est à moins de 5% et tous les habitants sont propriétaires de leur logement contre un remboursement de quinze euros par mois. A la tête de ce village d’irréductibles, un maire qui est en train de devenir un exemple de rébellion pour des milliers d’Espagnols.

Maison paille, chantiers participatifs & autoconstruction : retour d’expérience

« J’avais un rêve »…

Il y a quelques années, Hélène souhaitait construire une maison saine, économe, en harmonie avec la nature et empreinte de la main généreuse de l’être humain.

C’est sur un terrain près de Montargis qu’Hélène a réalisé une maison en paille en auto-construction avec des chantiers participatifs terre, paille et enduits.

Hélène a souhaité témoigner de cette aventure en faisant réaliser un reportage lors d’un des chantiers participatifs qu’elle a organisés. Elle y livre son retour d’expérience. Hélène a choisi d’en faire profiter les lecteurs d’ImmobilierEcologique.fr, un grand merci à elle !

About AuthorConsoLocale.com

73 Total Posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :